La dégustation du vin ou l’éloge du plaisir

Histoires d'ici

Rencontre avec Bruno Stirnemann

Le plaisir des sens

C'est avant tout un plaisir de nature animale, qui relie une excitation physique à la satisfaction d’un besoin naturel, boire ou manger par exemple. Privé de plaisir gustatif, l’homme en oublierait-il de se nourrir ? Il y a longtemps que le vin a perdu son rôle de simple boisson et s’est écarté de sa vocation religieuse pour accéder au statut de produit gastronomique.

Science et sentiment

Déguster le vin, c’est interroger le verre. Si vinifier, c’est passer de la nature à la culture, déguster doit être une technique proche de l’éveil. La dégustation est une grande école d’humilité. Elle est une longue partie d’échecs aux combinaisons infinies : cépages, millésimes, régions, producteurs, cuvées... Juger de l’harmonie complexe du vin, de son état d’évolution et de sa capacité de vieillissement, nécessite une grande expérience qui ne peut s’acquérir qu’avec le temps mais surtout avec la passion, le plaisir de progresser et une réflexion permanente.

Plaisir de l’analyse

Ce plaisir pourrait rester strictement sensoriel si l’homme ne possédait pas cette faculté de mémoire et s’il ne recevait pas une éducation culturelle. Plaisir d’identifier un arôme, plaisir de débusquer une saveur cachée parmi tant d’autres, plaisir de la reconnaissance d’un style de vin, plaisir de l’identification d’un millésime, plaisir suprême de passer de la sphère sensorielle à celle de l’esprit.

La dégustation est un voyage dans le temps et dans l’espace pour le prix de quelques gouttes de vin.

Plaisir de l’expression

Le plaisir est décuplé par la connaissance. La dégustation commentée est le prolongement culturel du vin, à l’origine simple produit agricole. Un verre de vin raconte une histoire, traduit une technique, révèle les tâtonnements d’un homme ou son génie ; il rappelle le temps passé, évoque un paysage.

Exprimer ses sensations est l’aboutissement du plaisir de la dégustation, celui qui transforme chaque verre de vin en une fête sensuelle.

Cinq sens sublimés

La pratique de la dégustation, que l’on peut opposer à l’acte de boire, privilégie la qualité à la quantité.

Déguster un vin, c’est mettre en éveil et stimuler nos cinq sens : l’ouïe, la vue, le toucher, l’odorat et le goût et ouvrir la voie à l’hédonisme.

Le vin rend humble comme il rend meilleur.

En savoir plus sur Bruno Stirnemann et « Les Accords de Bruno »

A travers un concept novateur et très personnel, Bruno Stirnemann a créé « Les Accords de Bruno » pour faire partager sa passion et son goût pour les vins, la cuisine et la gastronomie. Au cours d’un repas en plusieurs plats, il vous à invite découvrir les accords entre les mets et les vins. Il vous propose une prestation à domicile, sur mesure, selon vos envies et vos goûts. Avec sincérité et plaisir, il se veut passeur de goût.

Bruno Stirnemann - Les Accords de Bruno – Pézenas

www.accords-de-bruno.fr - Tél.: +33 (0)6 60 17 41 55 - contact@accords-de-bruno.fr

Partagez sur
Facebook Twitter Pinterest
Panier

Mes coupons

Voir toutes les offres Coupon supprimé. Annuler