LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FEMMES - MUSÉE AGATHOIS

Date / horaire

Le 08/03/2021 : lundi (14h30 et 16h00)

Programme

1ère conférence :
« Où sont-elles ? : regard sur les femmes du Néolithique à travers l’art rupestre du bassin méditerranéen ibérique »
L’émergence et développement du néolithique s’accompagnent de profonds changements économiques, sociaux, technologiques et symboliques, qui montrent une complexification croissante dans l’organisation des premières sociétés paysannes.
Cette organisation semble se fonder sur des rapports sociaux toujours plus « inégalitaires », et conduira à la création de l’État comme stade hiérarchique le plus abouti. Lors de cette conférence, une approche genrée aux sociétés néolithiques par l’analyse archéo-anthropologique de leur iconographie sera abordée.
Ces manifestations graphiques montrent, dans certains cas, de véritables portraits d’hommes et de femmes associés à des activités et à des matériaux socialement marqués.
Le potentiel de ces images pour aborder l’identité et le statut du genre dans les sociétés néolithiques est alors évident.

Par Esther López-Montalvo
Esther López-Montalvo, chercheure CNRS au laboratoire TRACES UMR 5608 de Toulouse.
Néolithicienne, elle aborde l’étude des premières sociétés paysannes par l’analyse de leurs manifestations graphiques, pariétales et mobilières.
Ses recherches ont principalement porté sur l'étude des peintures rupestres du bassin méditerranéen ibérique, un territoire ayant un patrimoine graphique exceptionnel inscrit au patrimoine de l'UNESCO.
Parallèlement à un renouvellement des méthodes de documentation et d'étude de ces peintures, ses recherches ont intégré une perspective de genre dans l'analyse des scènes.
Cela lui a permis de rendre visible la représentation des femmes et d'aborder la construction du genre, en tant que catégorie sociale, dans les premières sociétés agropastorales.

2ème conférence :
« La visibilité des femmes dans les sociétés antiques à travers l'archéologie »
La présence des femmes a longtemps été ignorée ou minorée dans les études archéologiques car en s'attachant aux données fournies par les textes, les archéologues pensaient que les femmes restaient reléguées à une certaine invisibilité dans la vie des sociétés antiques. A partir de quelques exemples, il s'agira de revenir sur cette question pour démontrer qu'elles ont occupé aussi bien l'espace privé que public, au même titre que les hommes.

Par Sandra Péré-Noguès
Maîtresse de conférences en Histoire ancienne à l'Université Toulouse 2 Jean Jaurès, Sandra Péré-Noguès travaille depuis une dizaine d'années sur l'histoire des femmes et du genre et participe au programme "Eurykléia. Celles qui avaient un nom" (https://eurykleia.hypotheses.org/). Elle est l'autrice de plusieurs articles sur des personnalités méconnues de l'histoire grecque comme la reine de Syracuse, Philistis, ou sur les enseignements de l'archéologie à travers la figure de la "dame" de Vix.

Nous vous tiendrons au courant des dates de retransmission de ces deux conférences.

Dispositions exceptionnelles d’accueil du public Covid-19

Le programme complet de la journée est à retrouver sur le site Internet et la page Facebook du Musée. Il sera actualisé en fonction de la situation sanitaire.
Dates
Le 08/03/2021 : lundi (14h30 et 16h00)
Adresse
Musée Agathois Jules Baudou. 5 Rue de la Fraternité
34300 AGDE
Tél
+33 4 67 94 92 54
Organisateur
Musée Agathois Jules Baudou
Contactez
Contactez
Site Internet
https://www.museeagathois.fr/
Facebook
Facebook

Mon séjour idéal

Séjour idéal supprimé Annuler